Forum des Last Prey

News, photos, concerts... Retrouvez l'actualité des Last Prey sur leur forum!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Interview sur core&co.fr

Aller en bas 
AuteurMessage
Tony
Last prey crew
Last prey crew
avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 22/12/2008
Age : 33

MessageSujet: Interview sur core&co.fr   Ven 29 Jan - 12:04

Citation :
Et si nous parlions un peu du Nord- Pas-de-Calais en cette année 2010 ?
La région est un foyer d'excellents groupes historiques (SUP, Lourdblast) dont la relève fut largement assurée (la scène lilloise en tête).
Alors chaque mois nous allons essayer de parler d'un groupe de cette région.
Commençons avec Last Prey, jeune, inconnu mais qui a beaucoup à dire. L'occasion de prendre le pouls du monde du métal pour ses jeunes membres.
Episode 1/12

Pouvez-vous présenter le groupe ? Comment vous êtes vous rencontrés ?
Rémy : 20 ans, Lille, bassiste.
Sam : 26 ans, Arras, guitariste (soliste) dès "l'audition" le courant est passé, MJ m'avait impressionné et son frère au chant aussi. Techniquement j'ai découvert de très bon zikos, avec le même trip musical. Encore plus maintenant.

Tony: 25 ans, Douai, guitariste (rythmique). Le projet vient de l'envie commune de MJ et moi de continuer l'aventure qu'on avait entreprit avec un groupe précédent. Son frère Max cherchait un groupe, il est donc tout naturellement venu faire un essai avec nous. Parallèlement on avait laissé un message sur quelques forums bien connus comme guitariste.com pour trouver d'autres membres. C'est comme ça qu'on a rencontré Sam et Seb. En septembre 2007 Seb se barre et Rémy prend sa place. Depuis ce temps le line up est fixe et tout va bien. Plus qu'un groupe, on est vraiment une bande de potes maintenant.

M-J, MaxXx : 18 ans Batteur et 22ans, chanteur. Tony a un peu tout dit à notre sujet. Je l'ai rencontré alors que je n'avais que 13 ans. J'étais petit, j'avais les cheveux long, j'étais nerveux sur ma batterie. Lui et les membres de notre ancien groupe ont fini par m'appeler Mini-Joey en rapport à Joey Jordison de Slipknot. C'est resté depuis...

Comment définiriez-vous votre style musical ? Vos influences ?
Rémy : Gojira, Metallica, Jamiroquai & Red Hot Chili Peppers (il faut que ça groove !!), Prodigy, Queen of the Stone age, Motorhead, In Flames ...

Sam : Nu metal us, Thrash, Hardcore, Death mélodique In flames, Pantera, Soulfly, Machine head, Killswitch engage, Hatebreed, Chimaira…

Tony: Sans ordre particulier je dirais KoRn, Deftones, System of a down, Prodigy, Gojira, Ramstein, Otep, Incubus... En majorité du bon vieux néo US des années 90 - 2000.

M-J : The Arrs, Dagoba, Chimaira, Killswitch Engage, Girugamesh, Trivium, Gorillaz, Aerosmith, Guns n' Roses.

MaxXx : Rage against the machine, Costa gravos…


Vous avez un Ep à votre actif, comme beaucoup de groupes j'imagine que le financement ne fut pas des plus simples : Comment avez vous faits ?
Sam : On s'est cotisés tout simplement. C'est un budget important mais le travail fourni a été de qualité preuve en est l'accueil plus que positif que l'EP a eu auprès des fans et des sites qui l'ont chroniqués.

Tony: On est totalement auto-produit. Le problème à l'heure actuelle est que toutes les portes se referment dès que le mot "métal" pointe le bout de son nez. On préfère financer des projets plus classiques comme le rap ou le rock. Pourtant il suffirait de regarder la vivacité de la scène métal en France pour changer d'opinion, mais dès qu'il y a un peu de distorsion ça fait peur!

Qu'en est il du futur du groupe ? (Album ? / Concerts ?)
Sam : On travaille sur de nouvelles compos, avec des parties plus techniques au niveau instrumental, le groupe à beaucoup progressé grâce à nos nombreux concerts en 2009. On nous contacte de plus en plus loin pour faire des dates, on va commencer à quitter la région Nord Pas-de-Calais dans quelques temps pour faire connaitre notre musique. Pour le cd on en parle entre nous mais pour l'instant la priorité et de boucler les nouvelles compos et les tester live pour voir l'accueil du public, c'est très important! Je sens qu'on a encore peu exploité nos capacités, on prend notre temps, mais on veut le faire bien.

Tony: On essaye de se renouveler, de ne pas faire sans arrêt la même chose. On nous le reproche parfois d'ailleurs. Pourtant c'est ce qui nous fait continuer, dernièrement on a fait un énorme travail sur le son et sur le jeu de scène ce qui se retrouve en concert.

La littérature est elle une source d'inspiration dans l’écriture des paroles ?
M-J : Je me permets de parler pour mon frère. A part avoir le nez plongé dans les bouquins de botanique, sur les chants des oiseaux, et tel arbre a tel nom parce qu'il a tel feuille : non. Mais c'est sur que ce qu'il apprend à la fac de bio l'inspire beaucoup. Du moins je pense que c'est ça.

Vous jouez sur scène une chanson intitulée "Bloots roady bloots" Pourquoi ce détournement ?
Tony: La première mouture de la chanson était terriblement proche, en tout cas pour le couplet, de la chanson de Sepultura. Du coup c'était devenu un délire, une sorte de nom de code. Au final on a gardé ce nom pour la chanson et ça le fait! En fait notre chanteur est aussi un peu à l'ouest d'où certains titres de chansons!

En 2010 faire quelque chose qui s'inspire de près ou de loin de la scène néo-métal est rarement assumé...Vous semblez prendre cette réflexion à contrepied... Pourquoi ?
Sam : Tout simplement car on a été influencé par cette scène, même si on écoute des dizaines de styles de métal différents. Tout n’a pas été bon dans la scène nu métal, mais dans d'autres styles c'est pareil, moi qui suis fan de death par exemple il faut faire un choix! Puis c'est venu comme ca, on ne veut pas faire du nu métal, mais mettre nos influences plus violentes puisées dans le métal underground comme du thrash, du hardcore voire y incorporer des riffs death, sans pour autant pouvoir nous classer dans une de ces catégories, c'est impossible! Korn et Slipknot, ça n’a rien à voir et pourtant on dit c'est du néo métal...

Tony: A partir du moment où on fait ce qu'on aime, je ne vois pas pourquoi on devrait s'en cacher! On nous a comparé à Limp Bizkit, Papa roach ou encore Rage against the machine, c'est hyper flatteur! On est forcément influencé par ce qu'on écoute et même si comme Sam j'écoute pas mal de style différent, la majeur partie de mes CD : c'est du néo. En plus notre style ne colle pas du tout à la scène actuelle vraiment death/grindcore. Donc quitte à être différent, autant l'assumer et le revendiquer!

Vous êtes la génération Téléchargement...Peut-être y prenez-vous part d'ailleurs...En étant cette fois du côté de l'artiste, aimeriez-vous voir votre ep, si durement payé ainsi pillé ?
Sam : Nous n'avons pas la renommée de gros groupes français comme Black bomb A ou Loudblast, Gojira, donc impossible à dire. On en vend principalement lors de concerts, si on c'est donné à fond, que les gens on adoré, ils achètent le cd. Mais avec itunes et la fnac ou nous sommes en vente en ligne ca décolle tout doucement. En général quand on te retrouve sur le net c'est que tu as une certaine renommée, des groupes à notre niveau c'est plus bénéfique que autre chose. Quand tu es "connu" les fans achètent toujours tes cds, ceux qui téléchargent c'est plus pour découvrir un groupe inconnu.

Tony: Le problème n'est pas tant le téléchargement mais le prix qu'on nous impose dans les magasins. Payer des CD’s qui comportent de moins en moins de titres (entre 10 et 13 pour la plupart) dans les 20€ c'est du foutage de gueule. C'est un faux procès en fait. Depuis toujours, la majorité des artistes gagne leur croûte en tournée, pas avec les ventes de CD’s qui engraissent surtout les maisons de disques. Entre les frais de pub, la SACEM, la com’ des producteurs, etc... Il ne reste pas lourd à l'artiste au final. Après l'époque évolue, à nous de nous adapter. Il existe maintenant une très grande offre de supports numériques, de nouvelles formes de production, etc... A nous aussi de faire des efforts sur par exemple le design de l'album. Perso je préfère mettre 15/20€ pour un double Cd digipack comme le dernier de Rammstein où il y a plein de belles photos et avoir quelque chose de concret que de télécharger illégalement et d'avoir en plus un son bien pourri car mal encodé!

M-J : Dans le principe où on cherche avant tout à se faire connaître, ca ne me dérangerais pas qu'on télécharge notre CD. Après à voir par la suite...


Derniers coups de coeur musicaux en 2009 ? Des attentes en 2010 ?
Sam : Wrath de LAMB of GOD, j'ai tout simplement adoré et le dernier Slayer également. Pour 2010, un nouveau In Flames serait le bienvenu! Mais j’attends le dvd de Meshuggah.

Tony: En 2009 je dirais Rammstein, Prodigy, Gojira et Black eyed peas (que celui qui n'a pas chanté I gotta feelin me jette la première pierre!). Pour 2010, soyons fous, la reformation de System of a down, un KoRn « back to the roots », Deftones et la reconnaissance interplanétaire de Last prey!

Rémy : En 2009, pour moi ce sera tout simplement la claque venant du nouveau "super groupe" Them Crooked Vultures ! Sinon pour 2010, la concrétisation de la rumeur à propos de SOAD, et pourquoi pas un nouveau Jay Kay ou Queens of the Stone Age !

M-J : En ce qui me concerne un gros coup de cœur cette année serait Gamble et Crazy flag de Girugamesh. Pour 2010, je pense que tout le monde espère la reformation de System of a Down, sinon rien de particulier à part découvrir d'énormes groupes !

Un coup de gueule ? Un dernier mot ?
Tony: Un bon coup de gueule pour les places de concerts qui deviennent hors de prix. Payer plus de 30 euros pour voir deux groupes dans une salle moyenne je trouve ça naze. Et un dernier pour dire à tous ceux qui pensent encore que le métal c'est pour les ados dégénérés, que "3 accords suffisent pour jouer" (Pleymo) mais aussi les fanatiques qui veulent absolument que le métal reste underground ("ouais c'est trop commercial c'est nul"), juste deux mots: ouverture d'esprit.

M-J : Je suis du même avis que Tony, le métal est un genre à lui, ce n’est pas du mauvais rock des années 70's, ca a évolué c'est tout. Après si ça plait pas tant pis. Tout ce que j'espère c'est que des gens continueront à écouter ce genre de musique et que d'autres arrêteront d'avoir des préjugés... Sam : On a un pays prolifique en métal, en tout style mais quand tu vois que Gojira sont connus dans le monde mais en France personne n’en parle hormis la presse métal, ça fait peur pour des groupes comme nous ! Quand les médias arrêteront un peu leur « merde » à la tv et radio et qu’ils se mettront déjà au vrai rock, on aura fait un grand pas. Pour le métal, c’est à l’étranger, sans nul doute. Je regrette « Le nulle part ailleurs » des 90’s sur C+…

Un petit groupe encore inconnu mais je vous conseille d'aller jeter une oreille sur le Myspace du groupe ou sur la chronique de l'ep parue ici-même !
Fin du 1er épisode...

LE LIEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/lastpreyfr
 
Interview sur core&co.fr
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview fred schneider
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» [Interview] Interview avec David Jost pour Welt.de
» [Interview] Bill parle de l'enregistrement d'Arthur und die Minimoys 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Last Prey :: Le groupe :: News-
Sauter vers: